Démarrer ou arrêter la musique

DUOS' SELECTION






VELO HEAD 2010 (IN FRENCH ONLY)






Festival de l'Entorse (9 Mai 2010 à Noyelle Lez-Seclin) : par miracle, un train d'enfant était là pour illustrer un thème d'enfer ! David et Tiên sont les Quick et Flupke du spectacle déjanté !

David Bausseron (vélocipède électroacoustique )
Ly Thanh Tiên (danse à deux roues & texte d'Alfred Jarry)


Avec VELO HEAD, Ly Thanh Tiên a déjà participé au Tour de France (juillet 2004/col d'Aspet) dans le bruit et la fureur (joyeuse) de vacanciers. David Bausseron est venu, avec son VTT entièrement sonorisé, se joindre à une nouvelle épreuve de vélo-danse bruitiste en plein Festival de l'Entorse 2010.

VELO HEAD : une liesse beuglante de deux corps sonores électriques, vociférant à coups de pédales l'histoire d'une course de 5 Américains sur une quintuplette contre un Transsibérien !
Une machine infernale à la Jarry, une pata(te)physique en acte à la démesure de notre temps.  David Bausseron : un bricoleur génial du son, Ly Thanh Tiên : un cyclo-performer tord-terrain.

Le texte joué dans l'action est extrait d'un roman d'Alfred Jarry, Le Surmâle, dont voici le thème : cinq cyclo-quintuplés du Nouveau Monde affrontent un Transsibérien à travers la steppe. Ils sont dopés à l'alcool absolu (alcool + strychnine!) concocté par l'ingénieur chimiste William Elson qui va suivre la course dans le Transsibérien avec sa fille Miss Helen.
De multiples incidents, aussi cocasses que tragiques, vont émailler l'épreuve, en particulier l'apparition non prévue d'un concurrent non dopé, disposant de ses facultés physiques, mentales et d'un vélo technologiquement supérieur: André Marcueil le Surmâle, qui n'a pas cessé de répandre des roses tout au long du trajet, à l'attention de Miss Helen; il finit par coiffer au poteau Transsibérien et Américains, puis disparaît dans un nuage de poussière, tandis que Miss Helen tombe éperdument amoureuse de lui !

VELO HEAD : une proposition musicale sur cycles, qui peut se dérouler dedans comme dehors, en station fixe ou en itinérance. VELO HEAD, c'est «la démocratie des sons et des formes»,  pratiquée par un duo décapé par l'énergie de l'improvisation libre. VELO HEAD existe depuis 1992 et a circulé dans les Médiathèques de France, le Tour de France (Aspet 1994), le Festival des Musiques de Rues (Besançon 2007), la Semaine de la Mobilité (Lausanne 2008).

Pour lire la bio de D. Bausseron, veuillez consulter :
http://www.myspace.com/davidbausseron








WILD SILENCE 2009






David Bausseron (guitares, objets hétéroclites & mouvements sonores)

Rituel d'art brut, hors-genre et non-spectaculaire. Plus qu'à un duo, c'est à un corps-à-corps de sons ou à un son-à-son de corps que se livrent David Bausseron et Ly Thanh Tiên, musicien et danseur-poète.
Avec guitares et objets hétéroclites, David sonorise des matières métalliques mises en vrac sur la scène pour servir (on ne sait jamais!) aux deux performers, mais il sonde aussi les résonateurs ou espaces interstitiels de son propre corps, la tension sensorielle de sa peau ou de ses organes.
Avec une danse « bruiteuse » accompagnée en même temps par caisse claire ou trompette, Tiên joue dans un langage non imprimé, s'inscrit dans la voix polyglotte, exprime l'essence du souffle émis par une danse autodidacte, inspirée par Rudolf Laban.
Wild Silence: des correspondances impromptues entre partenaires, une «musidanse» pluri-indisciplinaire.

David et Tiên ont joué ensemble pour la première fois au Festival Luisances 2008 (Brest).

Représentations :

22 Mai 2009 : Galerie Mana-Art (Bruxelles)
23 Mai 2009 : Atelier de Lutherie à Lambersart (Lille)




   

David Bausseron (guitars/metal objects)

Ritual of raw art, out-styled and non-spectacular. More than in a duo, it is to a hand-to-hand of sounds or a sound-to-sound of their bodies that devote themselves David Bausseron and Ly Thanh Tiên, eventful musician and dancer-poet.
With guitars and heteroclite objects, David installs a sound system of metallic objects, puts them loose on the stage to serve (who knows ?) to both performers, but he also drills resonators or interstitial areas of his own body, sensory tension of his skin or his organs.
With a sound effects' dance simultaneously accompanied by snare drum or trumpet, Tiên performs in a non-printed language, enrols in a polyglot voice, expresses essence of the breath issued by a self-learned dance inspired by Rudolf Laban.
Wild Silence: unprompted correspondences between two partners, a  “pluri-undisciplinary musidance ".

David and Tiên performed for the first time in Festival Luisances 2008 (Brest/France)

Schedule of performances :
22 May 2009 : Gallery Mana-Art (Brussels)
23 May 2009 : Atelier de Lutherie (Lambersart/Lille)



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : jeudi 13 juillet 2017