Démarrer ou arrêter la musique

FREE PERFORMANCES IN YOUR HOUSE ! /  PERFORMANCES GRATUITES CHEZ VOUS !




To perform free on a trike with two dancer-dogs MADIBA and NANOUK in your house, following your daily space and your welcome.

Without money as exchange's mode, EXIT creator and consumer of shows.

Both public and trikartist are producers of a different event at each time.

Each event is colored by real place, energy and feeling of each host.



Jouer gratuit sur un trike avec deux chiens danseurs MADIBA et NANOUK chez vous, suivant votre espace quotidien et votre accueil.

Sans l'argent comme mode d'échange, EXIT créateur et consommateur de spectacles.

Public et trikartiste sont tous deux producteurs d'un événement différent à chaque fois.

Chaque événement est coloré par le lieu réel, l'énergie et le feeling de chaque hôte.



4 optional events are available for the guests.

4 événements au choix sont disponibles pour les hôtes.


The 4 events can be played with MADIBA, NANOUK in solos or with human encountered partners.

Les 4 événements sont joués avec MADIBA, NANOUK en solos ou avec des partenaires humains de rencontre.


The main content of these 4 events : two- and four-footed dance, animals sensitive to sounds of human voice and to musical improvisations on a lying windrum (ocean drum + german chinese & japanese harmonicas + Jew's harps from Vietnam).

Le contenu principal de ces 4 événements : danse bi- et quadrupède, animaux sensibles aux sons de la voix humaine et à un lying windrum (tambour-océan + harmonicas allemand chinois & japonais + guimbardes vietnamiennes).








I -  et dans le ciel il y a toujours le feu (in french/from Jean-Luc Parant) - only in french







Jean-Luc Parant est un poète ariégeois précurseur du rap, avec 500 mots seulement il célèbre le cosmos et anticipe la naissance d'un autre soleil qui fera vivre et penser autrement.































II -    Worstward Ho (from Samuel Beckett)


No art, only impulses : dancing impulse, moving impulse, saying impulse, animal and human impulse, musical impulse with a snare drum and a flugelhorn.
Acts of raw energy. Instinct and risk of things to do in real time, to improvize on the spot, in any real place, stage or else.


" Try again. Fail Again. Fail better. "
Tiên and his 2 dogs Madiba and Nanouk  triking everywhere work and play daily actions, mixing human language and silence of beast.


For Tiên, to struggle with text and unpredictible impulses of dogs is finally to follow spirit and irony of Beckett who trusted no more in calculated power of words but in their musical rhythm dance and visual medias.




Pas d'art, seulement des pulsions : dansante, mouvante, disante, animale ou humaine, musicale avec une caisse claire et un bugle.


Actes d'énergie brute. Instinct et risque de choses à faire en direct, à improviser sur place, dans n'importe quel lieu, scène ou autre.


"Essayer encore. Rater encore. Rater mieux."
Tiên et ses deux chiens Madiba et Nanouk allant partout en trike travaillent et jouent à des actions quotidiennes mélangeant langue humaine et silence de la bête.

Pour Tiên, lutter avec un texte et des pulsions animales c'est suivre l'esprit et l'ironie de Beckett qui ne coryait plus au pouvoir calculateur des mots mais au rythme musical, à la danse et aux médias visuels.









III - Ma che sarà di noi ?/Qu'en sera-t-il de nous ? Andrea ZANZOTTO  (italian/french)





La poesia di Andrea ZANZOTTO è un nodo del legno, lei scava nella poliglotta terra  di italiani dialetti e europee lingue come una moderna talpa che possederai un'anima e un'inconscio.


Versi di Zanzotto cantano e ballano come le cicale del Sud per celebrare il mondo delle molteplici azioni con una fluida energia.



La poésie d'Andrea ZANZOTTO est un noeud dans le bois, elle creuse dans la terre polyglotte des dialectes italiens et des langues européennes comme une taupe moderne qui aurait une âme et un inconscient.

Les vers de Zanzotto chantent et dansent comme des cigales du Sud pour célébrer le monde des actions multiples avec une énergie fluide.







IV -    KORMAK SOLO for Antonin ARTAUD with 2 dogs (in italian/french from Antonin Artaud's works)







S'appuyant sur une vingtaine de fragments posthumes, en français et retraduits en italien, Ly Thanh Tiên, danseur-musicien-poète et nomade sur tricycle, met en chantier un pèse-nerfs bilingue qui va donner ce qu'Artaud appelle lui-même une « ardence » au travail.



Based on twenty posthumous fragments, in French and translated back into Italian, Ly Thanh Tiên, dancer-musician-poet and nomad triker, gets started on a bilingual nerves-scale that will give what Artaud calls himself an "ardourance" at work.




Dans KORMAK SOLO, les mots d'Artaud qui accompagnent l'action en temps réel produisent une ardanse, exécutée par un « corps en tapulte, en catapulte projeté … », lui-même mué à tout moment en instrument musical mêlé aux autres instruments pour « atteindre un diapason nouveau, produire des sons ou des bruits insupportables ».


In KORMAK SOLO, the words of Artaud that accompany the action in real time produce an ardance executed by a " tapulted, catapulted body ..." changed itself at any time into a musical instrument mixed with other instruments " in order to reach a new diapason, produce unbearable sounds or noises. "




Aux frontières de l'humain et de l'inhumain, un corps-à-corps s'engage sur scène :
  • d'une part, avec l'espace environnant, grâce aux « lying windrums », à un nunchaku thérapeutique, un sabre laser, des chaînes, des ampoules nues
  • d'autre part, avec deux chiens faisant une sorte de « danse-contact » sur les poèmes d'Artaud qui, à travers le nommé corps sans organes, revendiquait l'animalité en reprenant une phrase de Rimbaud : « Un tel est un chien et il ne le sait pas. » Pour tous deux, un chien est voisin de la chose morte et gardien de ce qui a disparu chez l'homme : « Le monde est conduit par l'ossuaire, la tombe de chien, … la langue onglée … »


On the borders of the human and the inhuman, a hand in hand joins up  on stage:
  • firstly, with the surrounding space, through “lying windrums”, therapeutic nunchaku, laser-saber, chains,bare bulbs
  • secondly, with two dogs making a kind of “contact-dance” on the poems of Artaud, who, through the so-called organless body, claimed the animality by resuming a sentence of Rimbaud : “ Such one is a dog and he doesn't know it. ” For both, a dog is neighbour dead thing and guardian of what disappeared in man  : “ The world is driven by ossuary, dogs' grave, ... tingling tongue ... ”










































Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 28 février 2017